Lien social, inclusion, citoyenneté

Description :

• Présentation de Disco Soupe

Disco Soupe est un mouvement citoyen qui sensibilise aux enjeux du gaspillage alimentaire en investissant joyeusement l’espace public. Il s’agit de récupérer les fruits et légumes invendus des supermarchés, puis d’organiser un repas festif et gratuit lors duquel tous les passants sont invités à cuisiner et à dialoguer. Un événement Disco Soupe peut être impulsé par n’importe qui, du moment qu’il respecte ces règles : il doit être ouvert à tous et gratuit (ou à prix libre), et se dérouler dans un cadre non commercial, non religieux, et non politique. Bien évidement, le repas doit être concocté à partir d’aliments sauvés du gaspillage, et cuisiné en musique !

• État des lieux

L’association Disco Soupe est née à Paris en mars 2012. Le partage de la méthodologie open-source et la diffusion d’un état d’esprit positif et dynamique sur les réseaux sociaux ont rapidement favorisé l’essaimage du mouvement tout autour du globe. En France, nous comptons déjà 653 organisateurs bénévoles actifs. Depuis le vote de la loi sur le gaspillage en février 2016, le mouvement prend de l’ampleur et du sens car les supermarchés sont encouragés à collaborer avec des associations locales pour gérer leurs surplus. D’un point de vue mondial, plusieurs centaines d’associations et de particuliers ont déjà organisé des disco soupes, du Mexique au Japon en passant par le Portugal, les Pays-Bas ou la Grèce. En février 2018, on compte 1925 disco soupes organisées en 5 ans sur la planète Terre !
En résumé, il ne s’agit plus uniquement d’une association, mais d’un nom commun définissant un type d’événement « organiser une disco soupe ». Cependant, il n’existe pas encore d’outils pour fédérer tous les acteurs de ces événements, qu’ils soient participants ou organisateurs. Via cette nouvelle plateforme, nous aspirons à garantir la pérennité du mouvement en favorisant la circulation des informations et des énergies citoyennes émergentes.

• Objectif du projet

La plateforme collaborative permettra de faciliter les connexions entre les différents acteurs du territoire. Qu’il s’agisse d’habitants d’un quartier, de personnes isolées, de membres d’associations, d’étudiants, d’élus locaux ou de commerçants ayant des surplus alimentaires, tout visiteur du site pourra trouver facilement les événements et les acteurs impliqués dans son périmètre géographique. Les disco soupes seront ainsi plus faciles à mettre en place, fonctionneront en autonomie, et la marmite continuera à réchauffer les coeurs tout autour du globe.

• Zoom sur le projet

Voir les 5 visuels fournis

• Équipe de travail

- Porteur de projet
Gestion de projet par un membre de la communauté actif et imprégné des valeurs de l’association
- Webdesigner
Conception des maquettes en collaboration avec la communauté : arborescence, ergonomie, design, etc.
- Graphiste
Création des visuels dans le respect de la charte graphique existante
- Développeur web
Développement du site web tous supports, mise en ligne et connexions social network
- Webmaster
Intégration et mise en page des contenus dans le site + archivage
- Responsable traductions
Collecte des traductions existantes et recherche de traducteurs
- Responsable méthodologie open-source
Rédaction du toolkit pour organiser sa Disco Soupe
- Responsable contenus statiques
Rédaction des informations de type histoire, charte, gouvernance, etc.
- Responsable documents ressources
Collecte des vidéos sur la chaîne agroalimentaire, infographies pédagogiques, etc
- Responsable partenaires et collaborateurs
Prise de contact avec SlowFood, FeedingThe5000, MakeSense, etc
- Responsable projets entrepreneuriaux et associatifs impulsés par Disco Soupe
Présentations des projets comme Confitures Re-Belle, Disco Fugees, etc.
- Responsable des contacts locaux
Collecte des adresses mails des organisateurs locaux, listing des pages facebook existantes, etc.

• Budget

750h de travail à 20€/h = 15 000€

Disco Soupe

Localisation : France

Ce site favorisera l’engagement citoyen dans un état d’esprit positif, dynamique, ouvert et constructif. Il mettra en lien les acteurs écologiques, sociaux, culturels et solidaires d’un territoire. Il mettra en lumière les enjeux du système agroalimentaire et questionnera les modes de consommation.