Handicap, santé, alimentation

Description :

LE PRODUIT :
LEALERT est un équipement de sécurité pour 2 roues motorisées breveté.

Cet équipement , permet dans le cas d'un accident, de prévenir automatiquement les secours en leur transmettant un panel de données via notre centre d'assistance :
- géolocalisation
- vitesse
- puissance du choc
- position de la moto
- non réponse du conducteur
- détachement du conducteur de la moto

Ainsi, tout conducteur de 2 roues sera secouru, qu'il soit
- isolé
- blessé
- inconscient
- téléphone cassé
- téléphone éteint
- pas de réseau

Intégré directement sur la moto en 2 parties, l'une au cœur du 2 roues, l'autre visuel, l'équipement résistera à tous les chocs.

LE FONCTIONNEMENT :
En cas d'accident, les différents capteurs de LEALERT capteront la géolocalisation et transmettront à notre centre d'appel, les différentes informations énumérées au dessus.

Le centre d'appel tentera dans un premier temps et selon les données de l'accident, de joindre le conducteur. Egalement, LEALERT émettra un son afin d'avertir que son processus de déclenchement est activé. Il sera alors possible soit en annulant l'action via le bouton placé sur LEALERT soit en annulant oralement lorsque le centre d'appel contactera le conducteur.

Si rien ne se passe, les secours sont alors prévenus immédiatement de l'accident ainsi que des différents paramètres de l'accident. Ils auront également à leur disposition, les informations concernant le conducteur (nom, prénom, âge, santé, allergie,...)


LA SITUATION :
Il y a environ 3 millions de motos en France.
En 2014 : 740 décès soit près de 2 par jour. Pour une utilisation dans le beaux jours, cela fait près de 4 décès par jour.
Près de 24% des délits de la route sont des délits de fuite suite à des défauts de papier (permis de conduite), à l'emprise de l'alcool ou des stupéfiants. C'est le 2ème délit derrière les délits liés à l'alcool : 25%.

OBJECTIF :
L'objectif est d'INTERVENIR dans l'"HEURE D'OR" : L'heure pendant laquelle être secouru réduit de moitié les risques de séquelles ou de décès.

HISTOIRES:
L'histoire du Docteur Tazarourte (Professeur aux Hospices civiles de Lyon):
"Nous avons un jour été appelé sur une intervention suite à un accident de moto. Arrivé sur place, dans une zone légèrement montagneuse et isolé, un corps gisait sur la route. Lors de l'accident, probablement une perte de contrôle du véhicule, le conducteur a glissé et s'est ouvert une artère au niveau de la cuisse. Il a tenté de se faire un garrot. Cependant, en passant la nuit seul, il a perdu bien trop de sang et subit une hypothermie pour survivre. Une intervention rapide des urgences aurait pu lui sauver la vie."

L'histoire de Nathalie :
"Après une opération du cœur, j'ai intégré un centre de rééducation. J'ai rencontré là bas, un homme d'une quarantaine d'années qui avait eu un accident de moto. Ce monsieur avait eu un accident sur une route de campagne et était tombé avec sa moto dans un fossé sur le bas coté de la route. Des voitures sont passées mais ne l'ont jamais vu. Par chance, un promeneur l'a trouvé et a interpellé les secours. C'était trop tard, certaines séquelles étaient irréversibles. "




Vallier Julien (LEALERT)

Localisation : Lyon

Innovant car un tel panel de données n'ayant aucune dépendance (énergie, mobile, bluetooth, ...) n'est actuellement pas à la vente.
Utile pour sauver des vies ou éviter de grand risque d'handicap. Nous avons encore trop de décès ou d'handicaps liés à des délais de prévenance des secours trop lent.