Handicap, santé, alimentation

Description :

UNE HISTOIRE VECUE :
Une amie de Muriel, fondatrice de l'association, s'est retrouvée en fauteuil il y a 8 ans suite à un accident. A sa sortie du parcours de soin, elle a constaté qu'elle ne pouvait plus mettre ses vêtements "d'avant", devenus difficiles à enfiler et inconfortables. Les quelques sites de vente de mode adaptée conseillés par son ergothérapeute lui sont apparus comme une "double peine", tant sur le plan financier qu'esthétique. Muriel et son amie ont alors repris le chemin du shopping "comme avant".... et se sont rendues compte que, bien que difficiles à trouver dans les rayons, certains vêtements du prêt-à-porter étaient suffisamment ergonomiques pour répondre à son nouveau besoin (3 à 8% selon les marques d'après nos études ultérieures).

UNE OFFRE EXISTANTE MAIS PEU VISIBLE, ET DES BESOINS TRES MAL SATISFAITS :
Malgré un shopping laborieux, il était donc possible de continuer à se vêtir "à la mode", dans les boutiques habituelles. Est alors venue l'idée d'un logo "Bien à Porter" que nous mettrions sur les vêtements les plus ergonomiques, faciles à enfiler, confortables à porter, faciles à manipuler et respectueux des sensibilités cutanées, pour faciliter le shopping des personnes ayant des limitations fonctionnelles.
Pendant l'écriture d'un Mémoire de Master 2 sur "La mode comme outil d'inclusion des personnes handicapées", Muriel a constaté que la difficulté à se vêtir concerne environ 2 millions de personnes du seul fait d'un handicap selon la DREES, et au moins 8 millions si l'on considère les problématiques liées à l'âge et à la maladie. Les conséquences sociologiques et psychologiques sont lourdes : stigmatisation, auto-exclusion, mauvaise estime de soi, difficulté à se saisir facilement des codes sociaux liés à l'habillement... C'est pourquoi plusieurs personnes à mobilité réduite rencontrées dans le cadre de l'écriture de ce Mémoire ont souhaité se mobiliser autour d'un projet associatif pour la recherche de solutions, donnant ainsi naissance à Cover-Dressing.

LE DEFI DE CREER UNE EXPERTISE :
Restait alors à faire le lien entre les (in)capacités fonctionnelles des personnes et les capacités nécessaires pour l'enfilage et le port de différentes catégories de vêtements, ce que nous avons réalisé avec une équipe élargie de "testeurs" à mobilité réduite, un ergothérapeute, une styliste et plusieurs structures de santé. Nous nous sommes concentrés sur 4 typologies de mobilité réduite : l'habillage "d'une seule main" (hémiplégie), "assis" (paraplégie), "à deux" (avec aidant), "en douceur" (séniors moins valides).

ET DES OUTILS NOVATEURS :
Puis nous avons créé notre propre logiciel à usage interne, pour structurer les multiples informations ressortant des tests et analyses de plusieurs centaines de vêtements. cet outil est devenu un véritable élément structurant de notre processus.
Nos analyses nous ont aussi permis de reprendre les protocoles de bilans gestuels que les ergothérapeutes appliquent à leurs patients, pour y introduire un vêtement-test comme outil d'évaluation : ainsi "revisité", le nouveau "bilan gestuel par l'habillage" que nous avons créé et mis en logiciel réduit de moitié le temps du bilan, et donne des repères propres à chaque patient pour son habillage quotidien.

NOS ACTIONS :
Elles sont gratuites pour les bénéficiaires, payantes pour les professionnels partenaires (marques de prêt-à-porter, centres commerciaux, ergothérapeutes et centres de rééducation fonctionnelle). A partir de notre expertise Bien à Porter, nous proposons :
- des conseils personnalisés, et des accompagnements "Personal shopping" dédiés aux personnes à mobilité réduite, dont certains avec des centres commerciaux partenaires,
- l'accompagnement des stylistes et vendeurs des marques de prêt-à-porter partenaires, pour mieux comprendre et appliquer les principes d'accessibilité universelle au vêtement,
- des ateliers "habillage" auprès des patients en rééducation fonctionnelle.

Cover-Dressing

Localisation : Le Havre

Cover-Dressing est l'unique "pont" entre l'industrie de la mode, les professionnels de santé et les personnes à mobilité réduite, auxquelles la loi de 2005 donne enfin l'accès aux mêmes boutiques que les autres. Le Bien à Porter permet d'aller au bout de la chaine, pour une accessibilité du produit.