Lien social, inclusion, citoyenneté

Description :

Tero Loko, cultivons l’accueil - Quand la solidarité et l’accueil participent à la dynamique d’un territoire !

Après plusieurs années de travail et de bénévolat dans des structures d'accueil de demandeurs d’asile,  Adeline Rony, Marie Rouillard et Lucie Brunet, co-fondatrices du projet Tero Loko font un triple constat : Les centres d’accueil et d’hébergement sont souvent peu ouverts sur le territoire et contribuent à isoler les personnes. De plus en plus de réfugiés viennent du milieu rural et leurs compétences agricoles ne sont pas valorisées. Certains territoires ruraux font face à une problématique de désertification.
Ce projet, déjà cité dans le rapport Taché sur l'intégration (2018), est né pour expérimenter une réponse globale à ces 3 enjeux.

La migration en France en quelques chiffres :
• 34 000 migrants fuient chaque jour leur foyer à cause de conflits et de persécutions
• 15% environ des réfugiés travaillaient dans l’agriculture ou l’artisanat (Isère)
• Le constat des associations est unanime sur les difficultés d'accès à l'emploi et au logement que rencontrent les réfugiés.

Tero Loko en quelques mots...
C’est un projet citoyen un peu fou, dont le concept est simple : donner les moyens à des personnes ayant bénéficié de l’asile en France et à tout autre public en situation de fragilité de se reconstruire et de s’insérer dignement et durablement sur un territoire rural tout en participant à sa dynamisation. Comment ? En créant des emplois en insertion dans l'agriculture & l'artisanat, en proposant un hébergement digne et un accompagnement socioprofessionnel de qualité. C’est aussi et surtout en faisant vivre un lieu qui favorisera la rencontre, le partage et la réciprocité entre les habitants du territoire et les personnes accueillies. Ces différentes dimensions participeront à renforcer le pouvoir d’agir des personnes accueillies.

L’association a rejoint 2 réseaux majeurs de la solidarité : Emmaüs France, acteur historique de la lutte contre l’exclusion et le Réseau Cocagne, qui œuvre depuis 25 ans à la création de structures maraichères biologique à vocation d’insertion socioprofessionnelle. Depuis fin 2016, Adeline et Lucie ont décidé de se consacrer entièrement à ce projet, entourées de nombreux bénévoles (citoyens, réfugiés, experts), partenaires institutionnels et associatifs locaux. En parallèle de la création de structure, Adeline s'entraine à la boulangerie pour passer son CAP et Lucie vient de finir son diplôme agricole.

Concrètement, le projet c’est quoi ?
EMPLOI : La structure emploiera 12 personnes, réfugiés et habitants du territoire en situation de précarité, souhaitant transposer leurs compétences ou se former en maraîchage / en boulangerie biologique. Elle développera des outils pour apprendre le français à travers l'activité professionnelle.
HEBERGEMENT : Une dizaine d’appartements organisés en habitat partagé permettront aux réfugiés embauchés et à leur famille de se reconstruire et de se projeter dans la suite. Dans une volonté de mixité, des logements seront aussi proposés aux habitants du territoire.
LIENS SOCIAUX : Des espaces et des moments partagés permettront aux habitants du lieu et du territoire de se rencontrer et d'agir ensemble, de façon à déconstruire les préjugés et favoriser une meilleure cohésion sociale : évènements culturels, échange de savoir-faire, etc.

6 salariés permanents feront fonctionner la structure. Le modèle économique repose sur un dispositif mixte : chantier d'insertion & hébergement, alliant subventions d’Etat pérennes et auto-financement. La montée en charge est prévue sur 4 ans.

Notre défi !
Lancer notre activité à l’automne 2018 en accueillant les premières personnes dans la structure. Pour cela, nous avons besoin de financer l'équipement nécessaire à la mise en place des activités en insertion : un atelier de production de pain et de légumes (four à bois, bâtiment agricole, serres, outils, etc.)

www.teroloko.com
#VotezTeroLoko

Tero Loko

Localisation : Isère, France

Tero Loko propose un accompagnement global favorisant l’insertion digne et durable de personnes réfugiées tout en participant à la dynamique d’un territoire. L'association veut ainsi faire la démonstration que l'accueil est créateur de richesse au niveau économique, social et culturel.