Lien social, inclusion, citoyenneté

Parrainé par un collaborateur

Description :

/\ Le projet en bref : /\

Des idées et des personnes inspirantes. Il est temps d’oser !
Comme la camionnette du boulanger dans les campagnes, remettons du lien entre salariés, fonctionnaires et étudiants réinventeurs pour redonner au travail une dimension heureuse et sociale.

Avec ses chaises et parasols à l’extérieur, ses couleurs bariolées, le bus du changement attire et inspire. Il réunit une communauté d’acteurs du changement qui ont osé casser les codes. Il montre aux individus qui viennent à sa rencontre l’effet des idées qui se répandent, propose des jeux pour expérimenter et des innovations faciles à mettre en place tout de suite.

/\ Les dimensions innovantes du projet : /\

Le Bus du changement représente une nouvelle façon de faire du lien entre individus en les rendant co-créateurs de la société de demain :
- au-delà du cadre unique habituel: un des axiomes de départ est de permettre de faire des ponts entre les individus, aussi bien inter-entreprises, qu’avec les collectivités territoriales, les ONG, les écoles…
- hors business model classique d’une prestation de transformation d'entreprise,
- ludique et sans jugement, dans l'échange et le partage bienveillant entre acteurs
- chacun a sa place et son rôle, qu'il soit grand dirigeant ou simple collaborateur

/\ La genèse du projet et ses apports : /\

Après 3 ans d'Apéros Libérateurs(*) inter-entreprises réunissant des acteurs de changement, l’idée du Bus est née dans le cadre du ULab Paris.

Des Bus du changement stationneraient à proximité des entreprises, des collectivités, des ONG pour donner aux acteurs de changement des outils, des idées, des exemples inspirants de réalisations, les inciter à encore plus de prises d'initiatives pour aider à réinventer et co-créer un monde du travail en phase avec leurs valeurs, sans attendre le changement depuis la direction des entreprises.

* : cf.Blog Réussite Partagée

Le bus ira aussi apporter et enrichir sa capacité à réunir et fédérer la diversité présente dans nos organisations aux rencontres de Bréau (Cévennes) en Juillet. Il apportera une cohésion entre les différents intervenants pour la revivification des langues et des pays oubliés et, via des ateliers d'intelligence collective, trouvera ce qui les y réunit en profondeur.

/\ Qui est concerné ? : /\

Tout collaborateur d’une organisation qui veut changer le cours des choses.

/\ Nos partenaires : /\

Les partenaires potentiels :
- RATP : pour le(s) bus et pour une dimension plus humaine du travail
- Les grands groupes ouverts à l’innovation managériale, au Bonheur au Travail
- Les professionnels de santé : les acteurs engagés en donnant du sens à leurs vies sont un moyen de limiter les risques de Burn Out
- la Fabrique SPINOZA
- AVIVA : pour accueillir ce bus et/ou nous connecter avec des projets connexes
- une imprimerie pour impression des tracts et flyers

/\ Budget : /\

• 18 K€ : Location du bus, ou partenariat : RATP, Mairie de Paris, Médecine du travail
• 1 K€ : Flyers
• 4 K€ : Kits d’idées de changement mis à disposition dans le bus
• 2 K€ : Calicots pour le décorer et exciter la curiosité, aménagement intérieur sommaire
• 1 K€ : Matériel d'animation
• 3 K€ : Réalisation et impression d'une plaquette de présentation du projet
• 3 K€ : Attaché de presse pour promouvoir le projet
• 2 K€ : Frais de déplacement
• 12 K€ : Soirée de lancement : avec tout individu intéressé + les entreprises/organisations qui détacheraient des collaborateurs (mécénat de compétences) et/ou apporteraient des fonds
• 0 € : Animation du bus : bénévolat ou salariés mis à disposition par nos partenaires

Alors que le coût du burn-out excède le milliard, nous avons foi en notre concept pour avoir un impact modeste mais certain. Devenez des pionniers, aidez nous à faire rouler ces premiers ces premiers pilotes ! Il n'existe pas de pilule du bonheur, il suffit de se mettre en route, en Bus.

Réussite Partagée

Localisation : Paris

Burn-out ou bore-out au travail, nos organisations doivent être réinventées (Frédéric Laloux) et chacun a un rôle à jouer (Otto Scharmer). Certains osent, quelque soit leur niveau hiérarchique. Souvent isolés, ils ont besoin d’un lien pour s'inspirer, se lancer et unir leurs initiatives essentielles