Environnement, biodiversité, énergie

Montant de financement : 0€ - 50 000€

Description :

LE PROJET
Fungus Sapiens c'est une Usine/Laboratoire agro-biotechnologique en économie circulaire, sociale et solidaire.

Nous sommes implantés à Organic'Vallée (SCIC) dans la région d'occitanie. Un vaste écosystème d'économie circulaire sur 55 hectares de terrain, destiné à des activités agricoles, tout proche de Cler Verts, société de retraitement de déchets avec un important gisement de matières organiques mis à disposition du projet.

L'OBJECTIF
Façonner l'avenir autrement... Lutter contre la pollution, les déchets non valorisés, l'exclusion sociale et la précarité.

NOS ACTIVITÉS
On revalorise des déchets organiques destinés à la culture raisonnée de champignons alimentaires pour assurer l'autonomie alimentaire du territoire, une source de revenus et d’emplois pour les acteurs de l'écosystème d'économie locale.

Grâce au mycélium (la partie filamenteuse du champignon), nous pouvons développer des biomatériaux innovants 100% compostables pour remplacer des matières plastiques polluantes.

Les rémanents de production (sous-produits du mycélium) pourront contribuer à l'enrichissement des terres agricoles comme fertilisant, aliments pour le bétail ou bien comme substrat dépolluant (mycoremédiation) pour traiter les sols écologiquement endommagés.

C'est ainsi que la boucle de notre cercle de production zéro-déchet se referme.

LE CONSTAT
Le projet naît d'une envie de trouver des solutions à trois problèmes socio-environnementaux:

POLLUTION
Chaque année 300 Millions de tonnes de déchets plastiques sont produits, dont seulement 5% sont recyclés et 10% finissent dans les océans. Ces déchets plastiques, dont le polystyrène qui prend 1000 ans à se dégrader, forment une soupe de nanoparticules qui sont ingérées par la faune marine et peuvent atteindre jusqu'à 30 mètres de profondeur.

En Europe par habitant, 100 kg de plastique sont jetés/an, dont 25 millions de tonnes sont collectés et seulement 25% sont recyclés.
La France consomme 9,6% des plastiques vendus en Europe, il est le 3ème plus grand consommateur de plastique de l'UE.

PRÉCARITÉ
En 2017, 902 millions d'individus vivent en situation de précarité dans le monde.
1 personne sur 9 souffre de sous-alimentation chronique. Pourtant, 1 tiers de la production alimentaire globale destinée à la consommation humaine est gaspillée avec des conséquences économiques de l'ordre de 713 Milliards d'€ /an.
Si le gaspillage alimentaire était un pays, il serait le 3ème plus grand émetteur de CO² après les États-Unis.

DESEMPLOI
Pour 2016 en France, plus de 3 millions et demi de chômeurs recensés.
Le panorama est encore plus pessimiste pour les jeunes de 15 à 25 ans, les immigrants, les personnes handicapées et les plus de 55 ans.

CONCLUSION
Nous sommes 7,5 milliards d'êtres humains sur Terre et nous avons déjà dépassé de 20% le seuil de bio-capacité de la planète.

En 2050, nous serons 9,7 milliards. Il va falloir gérer les ressources de manière plus efficace et durable : consommer en circuits courts et réduire les émission de CO², pour répondre aux besoins de la population mondiale.

L'actuel modèle d'économie linéaire, ne permettra pas de relever le défi, ce qui risque d’aggraver les inégalités et la précarité. C'est donc à nous de changer ce modèle!

La lignine, sur laquelle poussent beaucoup des champignons est une des matières organiques les plus abondantes sur la planète et donc une ressource inépuisable que l'on peut trouver dans la plupart des déchets agricoles et forestiers.

Sur ces déchets ligneux, nous pouvons donc faire pousser de la nourriture à haute valeur nutritionnelle et des biomatériaux en grande quantité.

Il y a tellement de déchets organiques non revalorisés, que plus personne ne devrait avoir faim sur la planète. Nous pourrions enfin nous passer des matières plastiques polluantes comme le polystyrène.

Association Sphirae

Localisation : Bélesta-en-Lauragais

- Déchets organiques revalorisés.
- Biomatériaux 100% compostables pour remplacer les matières plastiques à usage unique.
- Contribution à une dynamique territoriale équilibrée et durable.
- Alternative alimentaire, saine et en circuit court.
- Emplois pour les personnes en exclusion sociale.
Retour aux projets