Environnement, biodiversité, énergie

Description :

Le projet de création d'un jardin botanique des plantes de la Bible a démarré en 2013. Nathanaël Bechdolff, paysagiste et porteur du projet louait professionnellement le terrain où les premiers travaux et plantations ont été réalisés. Il n'a plus aujourd'hui les moyens de louer ce terrain. L'association Myrte et Papyrus, créée en 2014 pour mettre en oeuvre ce jardin botanique, doit acheter ce terrain pour faire perdurer ce projet.

Le jardin botanique proposera un recensement des plantes les plus symboliques de la Bible à travers une succession de différents jardins regroupant les plantes selon différents thèmes. Les 110 plantes de la Bible présentées dans l’ouvrage de Jean Paquereau « Au jardin des plantes de la Bible » (éditions IDF 2013) seront mises en scène. Il permettra de retrouver ses racines d’une manière inédite et innovante. Découvrir ces plantes de la Bible c’est faire un saut de plusieurs millénaires en arrière afin de comprendre nos racines judéo-chrétiennes. Beaucoup de ces plantes ont des symboles universels et des usages communs dans plusieurs civilisations.

Ce jardin implanté au bord de l'Ardèche à Aubenas propose de découvrir la nature, sa richesse et sa biodiversité. Qui dit plantes de la Bible, parle de la Création décrite dans le livre de la Genèse. Cette nature est là pour nous, nous pouvons en disposer, la cultiver dans tous les sens du terme car
combien il est agréable de se promener ou de se ressourcer au milieu d’elle. C’est aussi un lieu de détente ou d’effort… Une ressource dont nous devons prendre soin pour notre bien. Ainsi ce jardin permettra de découvrir la nature, d’appréhender sa biodiversité qui permet la vie, d’apprendre comment un équilibre se crée et comment une symbiose s’installe entre les plantes, le sol et la faune, d’être charmé par les particularités de ce milieu naturel (source, milieu humide, berges de l’Ardèche, géologie…), d’aborder les questions de la protection de la nature, de se détendre, d’écouter ou de méditer...

Des formations seront dispensées par Nathanaël Bechdolff, technicien agricole et paysagiste de profession. Selon les thèmes abordés, d’autres personnes pourront intervenir. Cette formation permettra d’apprendre les
techniques biologiques et agroécologiques de cultures, de savoir les appliquer dans le jardin potager partagé des Jardins de Chanabier ou dans son jardin, de savoir favoriser la biodiversité, et d’aborder les questions écologiques afin de respecter la nature, la terre et les hommes. Des familles et personnes en difficultés pourront aussi être aidés via ce jardin partagé et la récolte des fruits et légumes.

Le nom du jardin botanique fait référence au lieudit « Chanabier ». C’est l’endroit où était cultivé le chanvre pour faire les cordes. Un
chanvrier confectionnait les cordes, cet artisan habitait peut-être aussi sur place. Ou bien le cultivateur fabriquait lui-même les cordes. Ce nom donne aussi du sens au jardin : la corde est l’image de ce qui nous relie, nous tient ensemble. Elle rappelle nos racines ou origines ; elles ont servi à découvrir les continents avec les frégates. « La corde à trois brins ne rompt pas facilement » dit la Bible. En marquant les passages, elle servira aussi à cheminer dans le jardin.

Le nom de l’association « Myrte et Papyrus » fait référence à deux plantes de la Bible. Le myrte était utilisé pour en faire un baume et pour faire des huttes ou cabanes. Le parfum de cette plante représente la connaissance de la Thorah ou Loi (les 5 premiers livres de la Bible), et les fruits des bonnes actions. Le myrte symbolise aussi la bénédiction avec la plantation, dans le désert, de cet arbrisseau avec le cèdre, l’acacia et les oliviers (selon Esaïe 41 v 19). Le papyrus a été la plante avec laquelle ont été écrits les premiers textes sur les parchemins du même nom. Le bulbe du papyrus se dit « byblios » en latin, c’est lui qui a donné le nom de Bible ou de bibliothèque.

Association Myrte et Papyrus

Localisation : Aubenas

A travers ce lieu convivial d’échange et de partage, ouvert à tous, nous apportons un regard différent sur notre propre histoire liée à la nature. Nous permettons que chacun découvre comment vivre dans un monde plus écologique, plus respectueux de la nature et de l'homme.